L'aventure du cinéma

 

« Tous les Français ont deux métiers : le leur et critique de cinéma. »

                        (François Truffaut)

 

👍 « Reserving judgements is a matter of infinite hope. »

            (Francis S. Fitzgerald)

 

Le cinéma, quelle aventure ! Charlie Chaplin et

Le cinéma, quelle aventure ! Charlie Chaplin et "La Ruée vers l'or" ("The Gold Rush") en 1925. La production débuta en décembre 1923 et dura dix-huit mois. Le tournage commença en extérieurs dans la Sierra Nevada. Chaplin refit néanmoins en studio la plus grande partie des scènes déjà tournées. "The Gold Rush" - un des films les plus coûteux du réalisateur - connut un immense succès public et permanent.

Passionnément

Cine'arte

VII. La Poursuite infernale/My Darling Clementine (1946, John Ford)

VI. L'Aventurier du Rio Grande/The Wonderful Country (1958, Robert Parrish)

V. Jeremiah Johnson (1972, Sydney Pollack)

IV. La Porte du diable/Devil's Doorway (1950, Anthony Mann)

III. The Outlaw Josey Wales (1976, Clint Eastwood)

II. Convoi de femmes (1951, William A. Wellman)

I. 3 h 10 pour Yuma (1957, Delmer Daves)

 

Commentaires

Mhamed Ammad

19.10.2018 11:54

Le cinema est ma grande passion

aggar salim

24.03.2020 11:11

merci pour cette page consacré à la cinémathèque Algérienne. On souhaiterait avoir votre mail

  • Dico-West [Sommaire]

XII. Les Affameurs/Bend of the River (1952, Anthony Mann)

XI. L'Homme qui n'a pas d'étoile/Man Without Star (1955, King Vidor)

X.  Johnny Guitar  (1954, Nicholas Ray)

IX. Wichita (1955, Jacques Tourneur)

VIII. La Piste des géants/The Big Trail (1930, Raoul Walsh)

Derniers commentaires

24.03 | 11:11

merci pour cette page consacré à la cinémathèque Algérienne. On souhaiterait avoir votre mail

20.08 | 16:38

je suis admirative de la STRADA j'adore le role g=de Guillieta Masina et Antoni Queen les prise de vue ce noir et blanc ces personnages..les instruments..les paysages.Ce film est un chef d'oeuvre

19.10 | 11:54

Le cinema est ma grande passion

27.12 | 13:16

place, qui répondent à ce qu'il a pu rêver dans sa captivité." (1946)

Partagez cette page